mardi 24 avril 2012

Tout ton portrait, d'Isabel Wolff

Comme je suis en ce moment en train de lire des livres de psychologie, qui pourraient d'ailleurs plus être considérés comme des livres de développement personnel, enfin bref, j'ai besoin d'avoir en parallèle des livres un peu plus digestes et simples.

D'où le choix d'Isabel Wolff, qui est une auteur de chick litt que j'apprécie depuis de nombreuses années. Un amour vintage, rose à la rescousse, les tribulations de Tiffany Trott, souvent ses livres me régalent, et on un je ne sais quoi de plus.

Ici nous suivons les pas d'Ella, portraitiste brillante, qui commence à avoir un petit succès, et qui se voit chargée de faire le portrait du fiancé de sa soeur, Nate, qu'elle déteste particulièrement. Leur première rencontre s'est mal passée, et à cause d'une conversation qu'elle a entendu, elle le juge faux, hypocrite, et d'autres adjectifs peu agréables. Oui mais voilà, sa sœur a "acheté" ce portrait futur dans une vente de charité. Alors, elle ne peut pas y couper. Et puis, bientôt ils seront mariés, alors elle va devoir s'habituer à ce beau frère désagréable. En parallèle à cette séance, Ella est l'objet d'un article dans un grand journal. Et son père, celui qui les a abandonnés, sa mère et elle, la contacte. Quel est le secret qui se cache derrière cette histoire? Quel est le vrai, quel est le faux? Comment savoir la vérité sans déchirer sa famille?

Autant le dire toute de suite, j'ai été plutôt déçue par ce livre. Non pas que je n'ai pas aimé, c'est plaisant, ça se laisse lire, les petites intrigues liées aux portraits que réalise Ella sont très intéressantes, mais l'histoire d'amour est d'une banalité et d'une prévisibilité terrible ! C'est cette partie qui m'a particulièrement déçue, parce que finalement j'avais plus ou moins deviné tout ce qui allait se passer, et c'est tout de même bien dommage ! Au final les choses s'étirent, et se concluent brutalement, il n'y a pas d'évolution lente, tout est rapide et précipité.
Quant au personnage de la mère d'Ella, je l'ai détestée. Menteuse, manipulatrice, je ne vois absolument pas comment ses filles peuvent lui pardonner ! Elle est d'un égoïsme terrible.

Une petite déception, un livre qui se laisse lire, mais dont je ne conseille pas l'achat, prenez le à la bibliothèque si vous avez envie d'un truc qui ne prend pas la tête et se lit rapidement.

Cette lecture participe à la saison 2 du challenge amoureux d'Irrégulière, catégorie chick litt.


5 commentaires:

  1. Rien qu'à lire le résumé, je présume la fin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà. Prévisible à cent pour cent.

      Supprimer
  2. dommage, cet auteur me plaît beaucoup d'habitude :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, du coup la déception a été plutôt cruelle !

      Supprimer
  3. J'ai pris le lien pour mon challenge aussi, car c'est typiquement le genre de livre que je suis capable d'acheter parce que c'est mis portrait^^ Et je t'ai pris le lien sur Intrigue à Venise.

    RépondreSupprimer